Inventaire non académique de romans du monde publiés depuis 1800, sans spoilers

Littérature des 5 continents : AfriqueMalawi

For honour and other stories

Stanley Onjezani Kenani

(For honour and other stories, 2011)
Traduction : Pas connue. Langue d’origine : Anglais
⭐⭐

Ce que raconte ce recueil de nouvelles :

Collection des nouvelles qui tournent autour des certains tabous et interdits de la société à Malawi : L’homophobie, la discrimination, le racisme, le stigma de la stérilité, la tolérance au tour de la pédophilie, le trafique des êtres humains, la prostitution forcée, le harcèlement sexuel. Ces textes dénoncent les injustices sociales qui s’en découlent, notamment contre la femme et la communauté LGBTQ+.

‘Love on trial’ : Un homme du village découvre un couple homosexuel train de faire l’amour, cachés dans les toilettes. La dénonciation du témoin jette l’opprobre sur un des garçons qui finit condamné par homosexualité. Mais ce jugement entrainera des conséquences.

‘For Honour’ : La stérilité permanente mène un jeune couple à prendre des mesures drastiques pour éviter les jugements. Pour qu’elle puisse tomber enceinte et éviter les ragots, elle propose d’utiliser un autre homme qui puisse la féconder en secret.

‘Head in the sand’ : Remariage d’une femme veuve avec deux filles avec un pasteur de l’église, qui est bienveillant seulement en apparence.

‘Playboy’ : Un jeune DJ à qui tout réussi, sombre dans l’insignifiance social après son passage dans un télécrochet dans lequel il finit avec une image ridiculisée. La frivolité dans la jeunesse on la paie toute la vie.

‘Angel Lemuel’ : Une jeune fille albinos voit comment les parents de sa fiancée la rejettent par le couleur de sa peau.

‘Uprooted’ : Une famille tombe en disgrâce après des trouble affaires politiques qui impliquent le père disparu dans des étranges circonstances. Le futur brillant qui se promettait la fille protagoniste est revu à la baisse, mais juste quand elle connait un garçon charmant, elle reçoit une surprenante proposition de travail en Suisse.

‘In the best interest of the child’ : Après les décès de plusieurs membres de la famille, Peter et Edna, un couple de citoyens très pauvre se trouve de facto avec 9 enfants à charge. Incapables de subvenir aux besoins des enfants, une star internationale de la chanson propose Peter et Edna d’adopter la plus petite, Dorothy.

‘The leg of a grasshopper’ : Les weekends, un homme marié mène son enfant faire du karting et de la natation, quand il devient attiré inéluctablement par Debra, la nouvelle responsable du centre de loisirs.

‘What do the dead seek among the living?’ : Un homme qui avait été déclaré mort revient à la maison après quelques années pour trouver que, selon la tradition, son frère s’est marié avec sa femme.

‘Freedom’: Un jeune couple vit une histoire d’amour passionnel qui finit en mariage. Après quelques années difficiles, la réussite sonne à leur porte, mais la femme commence à sentir que son mari est en train de changer.

‘Duel of the Gods’ : Le jeune Dama n’arrive pas à avoir des enfants, quand il découvre que sa femme entretient une liaison adultère. Fou de rage, il consulte un marabout pour éliminer son rival.

Tabous et interdits à Malawi :

Ces nouvelles tournent au tour des thèmes de l’injustice, la dénonciation des abus de pouvoirs des riches et puissants, et les droit des femmes et des citoyens LGBTQ+. En général le sujet principal me semble celui de la dignité face aux jugements de la société. Nos protagonistes, malgré le sentiment d’impuissance crée par l’injustice et les jugements hâtifs, se dressent pour combattre et pour garder quand même son amour propre, même si pour cela il faudra payer le prix fort.

Les sujets sont touchants, c’est écrit avec beaucoup de dynamisme, et cela se lit très facilement, mais les ficelles de la narration sont trop grossières, les situations sont portées à l’extrême pour expliquer le point de vue qu’on veut véhiculer au lecteur, sans laisser trop d’espace pour une réflexion plus subtile sur les sujets avancés. L’ensemble pêche du manichéisme et de manque de finesse, tout est mâché d’avance pour le lecteur. Je ne peux que saluer le courage de Kenani, soutenir l’honorable travail de mettre tous ces sujets controversés sur la table et d’essayer de faire avancer la cause des femmes et du collectif LGBTQ+ dans la société au Malawi et en Afrique en général, mais littérairement parlant l’intérêt est un peu plus limité.

Les deux premières nouvelles, ‘For Honour’ et ‘Love on trial’ furent shorlistés pour le prix AKO Caine en 2008 et 2012. Cette prestigieuse récompense, aussi connue comme le Booker africain, est décernée à des courtes nouvelles publiées en anglais par des auteurs africains. Traduction pas connue pour l’instant au moment d’écrire ces lignes (2022). C’est une agréable lecture qui renforce la conviction d’un besoin profond de changement sociétal, mais ces sujets méritaient plus de subtilité et finesse, et un traitement plus profond à mon avis.


Citation :

“ Si une loi est créé pour supprimer la liberté, alors elle est une loi stupide qui mérite d’être mise au rebut » (Nouvelle ‘Love on trial’. Traduction improvisée)

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *