Inventaire non académique de romans du monde publiés depuis 1800, sans spoilers

Littérature des 5 continents : AfriqueGuinée Équatoriale

La bâtarde

Trifonia Melibea Obono

(La bastarda, 2016)
Traduction : Anne-Laure Bonvalot. Langue d’origine : Espagnol
⭐⭐⭐

Ce que raconte ce court roman :

Okomo est une adolescente de l’ethnie Fang qui rêve de liberté et Independence, mais qui est soumise aux strictes lois et traditions qui gèrent l’univers de sa tribu et sa famille. Avec sa mère morte, la jeune fille rêve de rencontrer son père disparu, mais sa famille l’en empêche, et personne n’ose lui raconter qui est où il se trouve son géniteur. Pressionnée pour toute sa famille pour chercher un mari, Okomo commence une autre vie, aux antipodes de ce qui est attendu d’elle.

Bildungsroman LGBTQ+ en Guinée Équatoriale :

Très intéressant court roman, écrit avec une prose très simple et directe, et un cran incroyable, pour cette écrivaine courageuse qui ose aborder des sujets tabous, et qui a le mérite de donner de la voix à des milliers des femmes Équato-guinéennes qui souhaitent un horizon plus libre et juste dans leurs vies. C’est un livre important et unique, qui a des qualités littéraires remarquables en plus de son incontestable valeur sociologique.

La protagoniste de cette nouvelle, Okomo, est piégée dans un complexe système de traditions et famille qui empêche tout épanouissement personnel. Tout caractère différent qui sort du lot doit rentrer dans le moule. Pour une femme tout passe par la séduction de l’homme, avec l’objectif final du mariage comme à seul destin possible. Mais Okomo n’est pas intéressé aux hommes. L’oncle d’Okomo, Marcelo, sera appelé l’homme-femme par ses relations homosexuelles, qui scandalisent toute la communauté. Mais elle ne connait pas de mot dans sa langue qui puisse décrire ce qu’elle pense être.

Malgré que la famille interdit Okomo de parler avec tous ceux qui pourrait l’éloigner du droit chemin, Okono maintiendra un contact avec son oncle homosexuel et avec la mystérieuse Dina. Grace à eux, Okomo découvrira un univers de liberté au-delà des étroites lois qui gèrent leur petit monde.

Dénonce sans appel de la situation des femmes en Guinée Équatoriale et dans l’Afrique subsaharienne en général, le roman décrit de façon très courageuse le conflit entre la structure familiale et les croyances ancestrales de l’ethnie Fang et les souhaits de liberté des nouvelles générations Équato-guinéennes, en traitant aussi au passage la complexe situation héritée après le colonialisme espagnol.

Melibea Obono est journaliste et politologue, spécialiste dans le sujet des femmes et de genre en Afrique. Avocate par la cause LGBTQ+ dans son pays, elle est aussi une des premières voix à s’exprimer en public sur ce sujet épineux en Guinée Équatoriale.

Le roman est dédié à toutes les personnes qui souffrent par sa différence et cherchent une forme de vie adaptée aux libertés individuelles et collectives.


Citation :

« Quand est-ce que j’allais devenir adulte ? Jamais. J’avais oublié que dans la tradition Fang personne ne grandit, parce que tout le monde peut s’en prendre des claques ou des cris des personnes plus âgées. »

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *