Inventaire non académique de romans du monde publiés depuis 1800, sans spoilers

Littérature des 5 continents : AfriqueTunisie

La marche de l’incertitude

Yamen Manaï

(2010)
Langue d’origine : Français
⭐⭐⭐

Ce que raconte ce roman :

Marie, comme presque toutes ses copines du collège, est amoureuse du ténébreux Christian, toujours avec les yeux mi-clos et un livre de poche à portée de main. Le jeune collégien soulève des passions sans s’en rendre compte, toujours abstrait dans ses livres et ses pensées scientifiques. Marie fait une tentative de rapprochement qui finit en maladresse. Suite à une série d’évènements invraisemblables, les jeunes se perdent de vue. 11 années plus tard, tous les deux ont fini leurs études de Physique et Mathématiques, et le dieu du hasard jouera les dés pour provoquer ses retrouvailles.

De l’amour et du hasard :

Ce court et étrange roman se lit très facilement en une seule journée si on veut. Plein de poésie, du hasard et des contrastes fascinants, le livre nous présente tout un ensemble de personnages qui évoluent dans la vie dans un chemin incertain. Mais le dieu du hasard, témoin de leurs histoires, a un grand dessein bien tracé pour tous ses personnages. Leur marche de l’incertitude va petit à petit converger par une série de coïncidences improbables. Parfois naïf, souvent mignon, avec quelques doses de réalisme magique, ce petit livre est un bijou d’humanisme et émotion en retenue.

En jouant le parti pris de la coïncidence multiple et constante, le livre s’articule d’une façon polyédrique sur un nombre limité de personnages qui vont avoir des traits d’union. Le roman fera des allers-retours dans le passé, entre Paris et la campagne, et aussi entre la France et la Tunisie, tissant au fur et à mesure tout un ensemble de liens entre les vies de nos héros. C’est quelquefois un peu confus, on peut se perdre facilement car les coïncidences sont souvent subtiles et les histoires sont parfois expliquées en deux ou trois paragraphes (Comme par exemple la première apparition du peintre tchèque). Mais, comme les personnages du livre, même si on s’y perd, on finira toujours pour retrouver le sens de la narration, car on revient toujours aux personnages principaux et leur histoire d’amour, axe central du récit.

Un très bon premier roman, rempli de lumière et d’espoir, malgré la mélancolie qui s’en dégage. C’est un livre assez original autant dans le fond que dans la forme, qui nous laisse avec l’envie de connaître plus de son auteur.


Citation :

« Ah, le hasard ! Cette manifestation d’un monde qui se dévoile ! Il dérange, parce qu’on ne sait pas l’expliquer, il agace, parce que, quelques fois, il bouleverse nos certitudes. »

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *