Inventaire non académique de romans du monde publiés depuis 1800, sans spoilers

Littérature des 5 continents : AfriqueGhana

Viaje al país de los blancos

Ousman Umar

(Viaje al país de los blancos, 2019)
Traduction : Pas connue. Langue d’origine : Espagnol
⭐⭐⭐

Ce que raconte ce récit autobiographique :

C’est l’histoire de l’incroyable voyage de Ousman Umar, un enfant né au Ghana, qui traversa le nord de l’Afrique dans un périple époustouflante et plein de dangers, pour arriver à ce qu’il croyait être le ‘paradis de l’homme blanc’

La dure réalité de l’immigration clandestine vers l’Europe :

Cette histoire réelle ne manquera de vous émouvoir. Écrit avec un style très simple et direct mais criant de vérité, le récit ne ménage pas le côté le plus dur de ce voyage, et il rend hommage à la plupart de ces jeunes qui essaient cette aventure mais finissent pour périr dans l’essai, échouant dans une ville nord-africaine ou au milieu de la mer, mourant de soif dans un désert, ou de misère humaine et social dans une hostile ville européenne.

Le récit est ponctué par tout un ensemble de personnages secondaires, souvent sordides et sans humanité, motivés par l’argent ou la haine, qui feront de la vie du pauvre enfant Ousman un enfer sur terre. Mais malgré tout, notre protagoniste gardera toujours l’espoir et regardera constamment vers l’avant. Son périple est incroyable, traversant plusieurs pays, parfois s’arrêtant plusieurs années (comme en Lybie), de la cambrousse au désert et du désert à la ville, Ousman est renvoyé d’un coin à l’autre du nord de l’Afrique, dans un voyage qui semble de plus en plus sans espoir.

Oumar, un enfant d’environ treize ans au début de son voyage, est un jeune homme intelligent, doué et courageux mais aussi sensible et par moments beaucoup trop naïf. Déçu de cette face terrifiante de l’être humain qu’il voit lors de ses moments les plus vulnérables, Ousman saura aussi apprécier quelques instants de grâce, rencontres lumineuses qui réussiront à contrebalancer une vision noire de l’existence. Dans sa quête pour trouver ce paradis rêvé, Ousman, devenu un grand humaniste, découvrira que ce paradis ne se trouve pas là où il croyait, mais plutôt à l’intérieur des êtres humains.

Ousman Umar réside actuellement à Barcelone et à travers son association Nasco, il se bat pour l’éducation dans son pays natal. Il considère l’éducation essentiel pour éviter que les jeunes nés au Ghana soient obligés de se lancer dans la terrible aventure de l’immigration illégal, qui finit la plupart des fois dans la mort ou la misère. Ousman est très conscient d’avoir survécu par miracle et, avec une intelligence émotionnelle hors pair, il ne cesse pas de remercier les rencontres que lui ont permis de s’en sortir.

Au moment d’écrire ses lignes (2022) on ne dispose pas d’une traduction française de ce texte, écrit en espagnol dans l’original, tandis que la version anglaise (‘North to paradise’) semble rencontrer un franc succès. Un deuxième volet de son aventure, ‘Desde el país de los blancos’ est publiée en 2021.


Citation :

“Mon nom est Ousman Umar. Je sais que je suis né un mardi, je ne sais pas de quel mois ni de quelle année parce que ces choses-là ne sont pas importantes dans ma tribu. J’ai grandi dans la savane africaine. Je marchais sept kilomètres chaque jour pour aller à l’école. Ma vie était heureuse et simple, jusqu’au jour que, pendant que je jouais, j’ai vu un avion voler. À partir de ce moment-là j’ai voulu être pilote, ingénieur, tout sauf noir. L’envie de connaitre le monde m’a poussé à faire un voyage sans retour jusqu’au pays des blancs. » (Traduction improvisée)

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *