Inventaire non académique de romans du monde publiés depuis 1800, sans spoilers

Littérature des 5 continents : AfriqueOuganda

What was left of us

Mildred Barya

(What was left of us, 2004)
Traduction : Pas connue. Langue d’origine : Anglais
⭐⭐

Ce que raconte cette courte nouvelle :

Arcadia, petit pays d’Afrique. Deux étudiantes d’université, notre narratrice et son amie Biira, s’engagent dans le mouvement ‘The African Manifesto’, censé mener la libération, l’égalité, et le salut pour tout le continent. Mais bientôt, face au Coronel Whiff et ses phrases cryptiques sur l’avancé des progrès, la déception s’installe. Les deux amies vont vivre la corruption du mouvement et leur lutte se dévoilera futile, lorsque tout vire à la tragédie.

La chute des illusions du rêve africain :

C’est un récit relativement opaque, pas vraiment centré sur des actions concrètes, mais plutôt expliqué comme un article qui développerait des idées et projets au sein d’un mouvement social d’origine communiste, et documenterait la déception lorsque le rêve éclate en mille morceaux. Biira en particulier est décrite comme une jeune femme assoiffée des idées de changement et de futur. Notre narratrice est visiblement un peu plus sceptique mais la déception sera égale pour toutes les deux.

What was left of us’ (‘Ce qui restait de nous’), est une courte nouvelle, triste et pessimiste, sans beaucoup de développement littéraire, mais écrite avec conviction et classe.


Citation :

« A partir du moment que Biira et moi nous rendîmes compte que ce qu’il fallait sauver et ce qui restait de nous, beaucoup de nos camarades étaient morts, au même temps que nos rêves.

(“By the time Biira and I finally agreed that it was what was left of us that needed saving, many of our comrades had died, along with our dreams.” Traduction improvisée)

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *