Inventaire non académique de romans du monde publiés depuis 1800, sans spoilers

Littérature des 5 continents : AmériqueNicaragua

Azul…

Rubén Darío

(Azul…, 1888)
Traduction :   Gérard de Cortanze.   Langue d’origine : Espagnol
⭐⭐

Ce que raconte ce recueil de contes :

Le volume ‘Azul’ inclut dix contes en prose, souvent à caractère exotique ou mythologique. Dans « l’oiseau bleu », celui qui justifie le titre du recueil, un poète maudit perd la raison, obsédé par l’idée de laisser en liberté un oiseau bleu qui serait emprisonné dans son cerveau.

Bleu :

Le poète nicaraguayen est un des principaux représentants du courant moderniste qui révolutionna les lettres espagnoles entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe. ‘Azul…’ est son œuvre emblématique et la pierre fondatrice du renouvèlement de l’écriture poétique en espagnol.

Azul…’ compile de façon hétérogène autant récits, comme contes en prose, comme poésie. Peu intéressé à la poésie en général, j’ai seulement lu les dix contes en prose présents au dé-but dans ce livre. Ils sont souvent de genre fantastique, exotique ou mythologique. Des amours passionnées, des jeunes femmes romantiques, nymphes et créatures fantastiques peuplent ces récits, rarement ancrés dans la réalité. Mis à part son importance historique dans la littérature en espagnol, l’écriture en prose de Dario n’est pas particulièrement originale ni par ses thèmes, ni par sa narration, ni par ses personnages, ni par son atmosphère. Et cela sera encore plus flagrant si on lit une traduction en français (J’ai lu l’original en espagnol), vu qu’on perdra un peu son principal atout, la beauté des mots.

Lecture intéressante mais sans plus, surtout si vous cherchez quelque chose d’autre que l’esthétique du langage.


Citation :

« Dans la cage de mon cerveau est emprisonné un oiseau bleu qui réclame sa liberté »

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *