Inventaire non académique de romans du monde publiés depuis 1800, sans spoilers

Littérature des 5 continents : AmériqueChili

Eva Luna

Isabel Allende

(Eva Luna, 1987)
Traduction :   Claude et Carmen Durand.   Langue d’origine : Espagnol
⭐⭐⭐⭐

Ce que raconte ce roman :

Eva Luna raconte sa vie, même avant sa conception. Enfance, adolescence, puis âge adulte, avec mille rencontres improbables qui vont rajouter des nouvelles images et légendes à sa vie. Eva Luna adaptera à sa sauce toutes ces histoires, mélangeant les récits de sa mère Consuelo, dans un tableau de contes aussi étranges qui fascinants, même si peut-être pas complétement vrais.

J’enjolive ma propre histoire :

La vie fascinante et farfelue d’Eva Luna est l’occasion pour un nouvel déferlement d’imagination et fantaisie dans la tradition le plus baroque du réalisme magique.

Des personnages hauts en couleur, encore plus que d’habitude dans cette digne descendante de García Márquez, qui se mélangent dans une danse bien rythmée : De la matrone de bordel au Gavroche de la rue, en passant par des politiciens et guérilleros extravagants, des monstres bicéphales, et des personnages de tous les sexes et variantes. Une déferlante créative de portraits invraisemblables, mise au monde grâce à la plume pas toujours crédible de la reine-raconteuse d’histoires, Eva Luna elle-même.

Dans cette fresque tragicomique, un arrière fond de dictature totalitaire teint d’un ton sombre certaines parties du récit. D’un fatalisme assumé, nos personnages accepteront leur destin sans sourciller. C’est hyper-foisonnant, si vous cherchez une lecture épurée, fuyez. Sinon, cette gigantesque farce fera le bonheur des lecteurs avides de sensations fortes, car Allende fait de la surenchère permanente, mais en fabuleux. Jubilatoire.


Citation :

« … Ou peut-être bien qu’il n’en a pas été ainsi. »

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *