Inventaire non académique de romans du monde publiés depuis 1800, sans spoilers

Littérature des 5 continents : AmériqueDominique

La prisonnière des Sargasses

Jean Rhys

(Wide Sargasso sea, 1966)
Traduction :   Yvonne Davet.   Langue d’origine : Anglais
⭐⭐

Ce que raconte ce roman :

Jamaique, peu après l’abolition de l’esclavage. Dans un domaine reculé, Antoinette, une enfant créole, peureuse et instable, vit avec sa famille et les domestiques. Les tensions entre la famille bourgeoise et les anciens esclaves est palpable, jusqu’à qu’un jour une tragédie va se cerner sur la famille. La mère va sombrer dans la folie et Antoinette, maintenant une jeune fille, va marier un noble anglais (Rochester, le protagoniste de ‘Jane Eyre’ de Charlotte Brontë) et déménager sur l’île Dominique. Mais la folie qui a touché sa mère guette aussi la fille.

Préquelle de ‘Jane Eyre’ :

Espèce de Préquelle de ‘Jean Eyre’ de Charlotte Brontë, qui retrace les évènements qui ont précédé l’arrive de Rochester en Angleterre. Intéressante lecture qui peut compléter le chef d’œuvre de Charlotte Brontê, même si cela ne rajoute forcement rien d’essentiel. On assiste aux premiers cauchemars de Rochester, ce personnage mystérieux, sombre et tourmenté par ses démons, qu’on connaîtra dans ‘Jane Eyre’.

Mis à part ces valeurs, le roman est sans doute intéressant en soit, malgré la lecture qui est un peu confuse par moments et alourdie par quelques longueurs. Les sujets traités sont divers : le choc de cultures, le racisme, l’insularité, le jugement de la part des autres, et les conflits de l’après esclavage. Bien de thèmes qui sont approfondis dans ce roman et le font plus captivant.

Bon mais pas forcément très brillant ou entertaining.


Citation :

« Quand surviennent les ennuis, il faut serrer les rangs, dit-on, et c’est ce que font les Blancs. Mais nous n’étions pas dans leurs rangs. Ma mère n’avait jamais plu aux dames de la Jamaïque. »

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *