Inventaire non académique de romans du monde publiés depuis 1800, sans spoilers

Littérature des 5 continents : AsieHong Kong (Chine)

Adieu ma concubine

Lilian Lee

(霸王别姬, Bàwáng Bié Jī, 1985)
Traduction : Geneviève Imbot-Bichet. Langue d’origine : Chinois
⭐⭐

Ce que raconte ce roman :

Pékin, années 30. Shitou et Douzi sont deux enfants qui ont tous les deux été abandonnés et confiés au maître Guan, formateur de l’Opéra de Pékin. Dans des conditions rudes, les deux enfants vont apprendre l’art de la scène et devenir des vraies stars. L’un va s’spécialiser dans les rôles masculins d’héros, tandis que l’autre va interpréter des rôles féminins, dont la concubine Yu, son rôle fétiche.

Amour ou amitié :

Belle histoire d’amour/amitié entre deux personnages très différents, qui va se fendiller lorsqu’ils arrivent à l’âge adulte. Shitou va se marier avec Juxian, une femme ex-prostitué, créant un étrange triangle amoureux, qui va plutôt briser le cœur de Douzi, clairement amoureux de Shitou. En attendant, leur pièce ‘Adieu, ma concubine’, dans lequel ils jouent le rôle masculin et féminin respectivement, va continuer son succès et le mythe de la scène va se refléter dans la vraie vie.

Malgré les épreuves et la distance, ils vont continuer à se protéger l’un à l’autre et traverser les époques. Leur amitié va se dérouler pendant 50 ans de l’histoire mouvementé de la Chine, dès la chute de la dynastie Qing, en passant par la Révolution culturelle de Mao.

Le roman a été adapté dans le film homonyme ‘Adieu ma concubine’, réalisé par Chen Kaige en 1993, qui fut récompensé par la palme d’or au festival de Cannes.


Citation :

« Seul l’amour, la fusion intime de 2 êtres, leur donnait la force de lutter contre les lendemains incertains qui les attendaient. »

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *